Dans quel état Inspiration·Festival quel état Lis Je

Carnet d’inspiration Alfer, le chocolat et moi

Bonjour amis lecteurs, le thème de la semaine était Alfer le chocolat et moi, il s’agissait se trouver des livres jeunesses dont les mots clés étaient l’adolescence, la fantasy, les livres qui vous font du bien et éventuellement des livres qui parlent du « moi ».

bienvenue dans le carnet s’inspiration de la semaine proposé par Mathilde. Elle vous propose une sélection de romans et bd ados inspirante, à vos carnets !

Vous avez 13 ans. Vous êtes un jeune garçon vivant tranquillement dans la ferme familiale. Tout va bien, jusqu’au moment où on vous annonce que vous allez devenir l’apprenti de l’épouvanteur : un individu que tout le monde craint, mais dont tout le monde à besoin. Une personne aux compétences particulières et qui a la dure charge d’enfermer les sorcières, d’affronter les esprits récalcitrants, de se confronter aux démons. Ne vous attendez pas ici à du spéculaire, du grandiose, mais plutôt à une sensation de moiteur dans la nuque, une peur viscérale qui vous prend aux tripes, …
Je vous présente la série “L’épouvanteur” de Jospeh Delaney.

Vous vous dites que l’épouvante ça n’est pas votre truc, ou que les jump-scare vous font à peine sourciller ? Très bien. Pas de peur ici. Mais pour entrer dans la ville de Grisaille, il vous faudra une bonne dose d’humour noir et surtout une sacrée bonne étoile. Avec les “sœurs carmines”, Ariel Holzl nous offre un roman fantastique et surréaliste : ici, les cimetières ont tendance à trouver un peu trop vite de nouveaux locataires, mais pas de paniques, vos restes trouveront une seconde vie en tant que domestique ou comme sujets d’expérience. Et les fameuses sœurs Carmine dans tout ça ? Une fratrie assez hétéroclite composée d’une voleuse maladroite, d’une séductrice manipulatrice et d’une ingénue capable de communiquer avec les morts.
http://arielholzl.com/

Je réserve mon coup de cœur pour la fin : Christelle Dabos et sa quadrilogie “La passe-miroir” (primée à plusieurs reprises). L’autrice nous offre un univers riche, fait de détails, d’intrigues politiques, de magie et de personnages haut en couleur… Comment vous dire que depuis Harry Potter et à “A la croisée des mondes” je n’avais pas connu un tel coup de cœur ?
Pour en savoir un peu plus, voici le résumé de l’autrice : “L’histoire gravite autour d’une petite liseuse, Ophélie, fiancée contre son gré au (très) grand Thorn alors que tout semble les opposer. Vous y trouverez des objets capricieux, des illusions d’optique, des mondes flottants, des luttes de pouvoir et des énigmes à tiroirs.” N’hésitez pas à visiter son blog : http://www.passe-miroir.com/

Dans cette sélection, la BD et la science-fiction seront à l’honneur, vous voilà prévenus !

Commençons par “Eden”, une série scénarisée par Fabrice Colin, connu pour ces nombreux romans de l’imaginaire, et la graphiste Carole Maurel (elle a notamment participé à la BD “Cher corps” qui reprend les témoignages de l’émission éponyme de Léa Bordier).
Nous sommes à Phoenice, anciennement San Francisco, divisée en deux zones : les quadrants, quartiers où vit la majeure partie de la population, et le coeur, ville dans la ville protégée par un mur. Y vivent les élus, classe dominante et éduquée, alors que les autres habitants sont répartis selon un système de castes. Jonas, 14 ans vit avec une mère dépressive, un père révolutionnaire, et sa soeur Helix 15 ans qui vient de réussir l’Ascension, concours d’entrée pour intégrer les « élus ». A présent, intronisée, et passée de l’autre côté, elle est coupée de sa famille. Jonas, pour échapper à sa condition modeste n’a qu’une issue : réussir également le concours.

Pour cette deuxième série, revenons au temps présent, et plus précisément dans une cave un peu sombre où une jeune femme, Harmony, se réveille amnésique. Mais il y a un quelque chose qui cloche, outre le fait qu’elle semble avoir était enlevée : elle possède des dons de télékinésie et communique par télépathie avec des enfants qui semblent la connaître…
“Harmony” de Mathieu Reynès

A plusieurs miles de là, à New York, cinq adolescents se réveillent un jour dotés du savoir absolu. L’information se répand sans tarder, et les jeunes prodiges sont immédiatement mis à l’abri par le FBI. Que faire quand on a 15 ans et plus besoin d’apprendre la moindre leçon ? Nos héros n’auront pas le temps d’y réfléchir longtemps. Une organisation gouvernementale secrète est décidée à les capturer. Et ils ont une énigme à résoudre : d’où vient leur faculté ? Qui sont ces créatures aux pouvoirs divins qui ont décidé de changer leur destin ?
“Les omniscients”, scénario de Dugomier (“Les enfants de la résistance”, “Hell school…) et dessins de Renata Castellani.

Merci beaucoup Mathilde pour ce carnet fort inspirant. Et vous avez vous des auteurs ou illustrateurs qui vous inspire ?