Chronique

Instagrammable : Eliette Abecassis

Résumé

 »  A la terrasse des cafés, seuls ou avec des amis, ils sont sur le qui-vive. À l’affût d’une nouvelle, dans une attente fébrile, constante, ils ont toujours leur téléphone à portée de main. Le soir, ils ne s’endorment pas sans l’avoir consulté, le matin le saisissent avant même d’avoir ouvert l’œil, pour savoir ce qui est arrivé. Mais quoi, au juste ?  » 
 
Dans ces  Liaisons dangereuses  à l’ère d’Instagram, Éliette Abécassis  décrit de façon inédite une génération née au début des années 2000,  en proie à la dépendance et la violence induites par les réseaux sociaux.

Mon avis

Fable de la vie moderne, Instagrammable raconte l’histoire d’un groupe d’ados et de leur parents qui se sont perdus dans les profondeurs des réseaux sociaux, et plus particulièrement dans les méandres d’instagram.

Sur fond de « Liaisons dangereuses », Eliette Abecassis nous laisse entrevoir les serpentements des storys que l’on scrolle grâce à son écriture. Valse de mots, qui se chahutent, protestent, s’affirment à la vitesse des « swipes » de stories. Ses mots résonnent en moi, comme sans doute pour beaucoup d’instagrammeur et nous font réfléchir.

La fin, qui peut porter à contrarier les amoureux du drame me laisse songeuse. Serait-ce une morale à laquelle on ne s’attend pas ? Et si finalement tout ne tenait qu’à un clic ?

Vous l’aurez compris, que l’on aime ou que l’on aime pas, ce livre ne peut pas vous laisser indifférent. En tout cas pour moi c’est une réussite.

Maintenant je vais foncer découvrir d’autres pépites de cette autrice que je ne connaissais absolument pas et qui pourtant a écrit bien d’autres romans !

Et vous l’avez vous lu ?

Vous donne t’il envie ?

Les Sans-abri

Les sans-abri dans la littérature de jeunesse

Naissance du projet :

A la recherche de projets motivants et l’envie forte d’assister à des salons du livre, j’ai décidé en décembre dernier d’organiser un festival virtuel de littérature de jeunesse.

C’est grâce à ce festival que j’ai découvert la maison d’édition Laplikili.

Dans leur catalogue : La sorcière à roulettes. C’est l’histoire d’une sorcière qui passe devant chez les gens avec son caddie et demande des pièces pour s’acheter du lait. Texte poétique, texte à réflexion, La sorcière à roulettes nous emmène dans un conte des temps modernes où réel et merveilleux se mêlent.

Agrémenté d’une application pour tablette et portable, cet album nous permet d’aller plus loin dans la réflexion autour des sans-abri grâce à un jeu dans la ville de la Sorcière ainsi que de courtes vidéos répondant à des questions sur la vie des sans abri.

En parallèle je regardais une vidéo d’Audrey du souffle des mots qui présentais La rue qui nous sépare de Celia Samba qui allait sortir sous peu chez Hachette roman. C’est l’histoire d’une jeune étudiante qui tombe amoureuse d’un jeune homme qui vit dans la rue.

2 textes pour la jeunesse, 1pour les plus jeunes, 1pour les ados. Les 2 traitent par une entrée différente une même thématique, le monde de la rue et plus particulièrement les sans-abri.

J’ai voulu en savoir plus. C’est alors qu’est né le projet Sans-abri dans la littérature de jeunesse !

Le projet :

L’objectif principal du projet littérature de jeunesse et sans-abri est de rendre visible l’invisible, lever les tabous et permettre à tous de belles lectures abordant des thématiques fortes.

Le projet s’est (se) construit au fur et à mesure des découvertes. J’ai d’abord eu l’idée de faire un listing des livres jeunesses existant sur ce thème afin de les mettre en lumière.

Au fur et à mesure de mes recherches (après avoir épuisé le fond des mediathèques environnantes, poser des colles aux Libraires et avoir fait chauffer google…) j’ai établie une liste de livres qui traitaient la thématique des sans-abri. De cette liste j’ai extrait certains livres que je souhaitais découvrir puis l’idée de malles thématiques est apparue peu à peu dans mon esprit.

Je travaille donc actuellement à la création de malles thématiques par tranches d’âges afin de proposer des activités et ressources autour du thème littérature de jeunesse et sans-abri.

Si vous êtes intéressés par ce projet rejoignez-nous sur le discord Dans quel état Lis-Je ou vous pouvez m’envoyer un mail à dans_quel_etat_lis_je @gmail.com.

Vous pouvez également vous abonner au blog pour recevoir les prochaines parutions d’articles sur le thème.

En attendant je vous propose de nous rejoindre, à partir du 1er mai, sur Instagram pour une lecture commune de La rue qui nous sépare de Celia Samba, paru chez Hachette. Un live interview clôturera cette lecture afin de poser toutes ses questions à l’autrice.

LES ARTICLES A VENIR :

  • La rue qui nous sépare : chronique et retour sur interview (fin mai)
  • La sorcière à Roulettes : un album adapté dès le plus jeune âge (fin juin)
  • En plein vol : un roman ado pour aborder entre autre la thématique des sans-abri (été)
  • Listing des parutions sur la thématique Sans-abri pour les plus jeunes (septembre)
  • Listing des parutions sur la thématique Sans-abri pour les ados (octobre)
  • Les partenaires
  • Quelles actions menées pour considérer les sans-abri (novembre)
  • Les associations qui oeuvrent pour les sans-abri (décembre)

Du lien entre les livres

Lisons ensemble

On le sait la lecture est un plaisir assez solitaire. Confortablement installé dans votre fauteuil préféré, au parc, en train ou encore à la terrasse d’un café (quand c’est autorisé….), lire est une activité que l’on pratique seul.

Et pourtant nombreux sont les amoureux des livres qui se retrouvent pour partager : les derniers Coups de coeur, les derniers achats, les fameuses « wish list » ; bref en lecture tout est prétexte à partager. Club de lecture, chaîne BookTube, compte Bookstagram, blog littéraire et j’en passe, le partage de la lecture fait « rage » sur la toile comme dans la vraie vie.

Depuis maintenant un an il ne nous ait plus donné l’occasion de partager lors de rencontres (festival, club lecture, café littéraire, retrouvaille lors de soirée entre amoureux des livres). Qu’à cela ne tienne il nous reste encore toute la sphère bookstagram ou autres réseaux où le partage est roi.

Les auteurs comme les maisons d’éditions l’ont bien compris en s’emparant également des réseaux, rémunérant certain.e.s pour leur post, leur concours ou encore l’organisation d’événements autour d’un titre !

De fait les « lectures communes » fleurissent sur la toile !

Tout d’abord revenons au concept : une lecture commune comme son nom l’indique c’est une même lecture que l’on va effectuer avec une plusieurs personnes.

L’idée etant de lire ce même livre dans une durée définie à l’avance (elle peut s’effectuer sur un jour comme sur un mois voir plus…) Il n’y a pas de règles préétablies.

Et alors qui peut organiser une LC et comment s’y prendre ?

En soi n’importe qui peut décider d’organiser une lecture commune, du moment où vous avez envie de lire un livre et éventuellement partager autour de ce livre vous pouvez organiser une LC (lecture commune).

Il suffit qu’un minimum de 2 personnes lisent un même livre pour que l’on parle de lecture commune.

Si vous êtes sur instagram, les lectures communes pleuvent de tous les côtés. Vous pouvez ainsi facilement sortir un livre de votre PAL (pile à lire) pour le lire en petit groupe, où vous laissez influencer par une nouvelle lecture et trouver ainsi un nouveau pretexte pour filer en librairie. Soyez attentifs aux comptes que vous suivez vous croiserez forcèment sur votre chemin des lectures communes organisées.

Des lectures communes j’en fais déjà depuis quelques temps mais j’ai appris au fil des expériences à savoir celles qui me correspondaient le plus.

Tout d’abord j’ai à coeur de partager et j’aime de ce fait les petits comités, lorsque l’on dépasse les 20 personnes il est rare que tous s’expriment sur les lectures en cours. Ainsi je privilégie les petits groupes pour pouvoir partager un maximum ainsi que les « ami.e.s » avec qui je trouve c’est toujours plus sympa. J’aime également de temps à autre participer à une lecture commune lorsqu’un évenement particulier y est associé. Par exemple lorsqu’un auteur est invité pour une interview, qu’il y a de petits lots à gagner où encore lorsque l’on discute avec un acteur de la chaîne du livre au sens large (libraire, bibliothécaire, maison d’édition ….).

Que l’on lise un livre avec un découpage bien défini, ou avec une date précise à laquelle on doit terminer le livre, tout est possible dans une lecture commune.

Personnellement je préfère les LC où il y a un découpage par semaine ce qui permet de se challenger sur sa lecture et de partager au fil de celle-ci avec les autres participant.e.s.

Mes lectures communes en cours

Les lectures communes prévues pour mai

Les lectures communes prévues pour juin

Challenge commun prévu pour l’été : Lire un ou plusieurs livres de Clarisse Sabard

Si vous souhaitez vous joindre à nous (avec mes partners in crime : Emilie, Jessica ou encore Charlotte , n’hésitez pas à m’envoyer un message ici ou sur instagram sur @melofil_63 , des évènements sont prévues, des groupes de discussion et quelques surprises pour ces lectures !

Et vous connaissez vous le concept ? Êtes-vous déjà adepte ? Des lectures vous tente ?

Chronique

Donne moi des fils ou je meurs :Maud Jean Ailleret aux éditions Mon poche

[Chronique] :

Donne moi des fils ou je meurs de @maud_janailleret édité chez @monpoche,

Un homme, une femme, se connaissent depuis toujours et s’aiment plus que tout. Mais lorsqu’ils essaient d’avoir un enfant tout s’écroule.
Après une, deux, trois fausses couches, le couple parviendra t’il à affronter les obstacles ?
Les parcours d’une femme qui souhaite plus que tout être mère, le parcours d’un couple face à l’impuissance de la nature.

Ce roman est le combat authentique, révoltant, saisissant, passionnant d’un couplé face à l’impuissance de devenir parents.

Une écriture poétique, un roman engagé pour les femmes, pour lever les tabous des fausses couches et dénoncer la pression sociétale.

J’ai dévoré et adorer ce roman. Une belle leçon de vie que vous ayez ou non vécu des fausses couches.

Bref foncez la plume de l’autrice est délicieuse !

#donnemoidesfilsoujemeurs #grassetedition #maudjeanailleret #bookaddict #bookstagram #faussecouche #feminisme

Non classé

Pour l’amour…….de la lecture !

Un article à 4 mains par Émilie de @ynowebookaddition et Mélodie @melofil_63 (sur instagram).

Bonjour ami.e.s lect.eur.rice.s, 

Aujourd’hui c’est le jour de la célébration de l’amour, et quoi de mieux que de lire des livres pour célébrer tous les amours 😉. Émilie du blog https://ynowebookaddition.wordpress.com/, Et Mélodie du blog https://trouvaille2melofil.wordpress.com se sont prêtées au jeu de la sélection livresque de l’amour. 

Dans cet article, vous retrouverez une sélection coups de cœur d’Émilie et celle de Mélodie avec leurs avis partagés, et d’autres surprises.

Attention cet article déborde d’amour vous êtes prévenu ! 

La sélection d’Émilie 

Alors, niveau lecture, je suis une personne assez éclectique. Jusqu’il y a peu je lisais de tout, quand je dis de tout, c’est vraiment de tout. Tout ce qui me tombait dans la main que se soit un article scientifique ou une romance bien mielleuse. Maintenant, c’est toujours le cas mais j’ai une grosse préférence par la science – fiction en particulier la dystopie, le fantastique et la bit et chick-lit. Voilà une sélection qui fait du bien. 

Alors, je vais commencer par vous présenter une saga dystopique où l’amour qu’il soit filial, fraternel ou amoureux a des conséquences sur les choix que les personnages font. Cette saga “Mirage’s memories”, de Sandrine Decroix, publié chez Heartless, traite d’une société plus de 1000 ans après notre monde actuel. Le monde a changé, il est désertique. Le population a muté ; des humains, des télépathes (des humains à pouvoirs chiiques) et des lombrics peuplent la terre, se rencontrent et se battent. Des thèmes puissants y sont abordés ; les liens qui unissent les gens, l’écologie, la politique d’une certaine manière, le pouvoir, la reconstruction physique et psychologique, la gestion du deuil et bien d’autres. 

Alors en Bit-lit, j’hésite entre deux. Alors Chroniques des vampires, tome 01 : Entretien avec un vampire d’Anne Rice. Ce premier tome a été adapté au cinéma. Ce n’est pas une histoire d’amour à proprement parler. C’est une histoire de vampire mythique qui joue avec les codes moraux et sociaux. La description des relations de Louis et Lestat est sexy et addictive. Pour vous dire à quel point ils sont attirants, ils ont casté Brad Pitt et Tom Cruise dans les rôles principaux, de vrais sex-symbols.

.

Et le dernier dont je veux vous parler c’est L’arrache-mots de Judith Boilloc. Elle nous plonge dans un monde merveilleux. Iliade (référence à Homère) est bibliothécaire et est une femme remplie de poésie. Elle a un don, elle arrache les mots des plus grands classiques, qui forme des illusions à couper le souffle. La faune, la flore et les coutumes sont tantôt familières, tantôt inconnues mais très vite, on s’approprie les lieux comme si nous y étions. Un univers riche en personnages aux caractères forts, en beaux paysages pleins de couleurs et en belles lettres qui m’ont donné envie de lire et relire les classiques mais aussi l’œuvre de Judith Bouilloc. C’est une grande joie de redécouvrir certaines œuvres, la belle plume et les beaux mots d’auteurs de renom.Cette lecture cocooning m’a procuré un bien fou, m’a détendue et m’a fait découvrir un monde merveilleux. Un café/un thé, un plaid et cette œuvre vous passerez à coup sûr un très bon moment.

La sélection de Mélodie

Vous le savez peut-être mais les romances ne sont pas ma tasse de thé. Enfin pas toutes les romances, mais celles qui viennent le plus rapidement dans l’esprit quand on parle de genre littéraire de la romance. Je ne suis pas une adepte des maisons type Harlequin, Hugo romance ou autres maisons dont la ligne éditoriale est la Romance et rien d’autre!

Pourtant j’ai bien une sélection où la romance prend une place importante dans le récit à vous proposer. 

La Saga des Sept sœurs de Lucinda Riley, 

Cette saga nous plonge dans l’histoire des sœurs d’Aplièse, 6 sœurs adoptées à différents endroits de la planète par un célèbre milliardaire. À la mort de leur père adoptif elles vont chacune recevoir un indice sur leurs origines qui vont les transporter dans le temps et l’espace. Outre l’aventure passionnante qu’elles vont vivre pour retrouver leurs origines, chaque destin va rencontrer l’amour. 

Je trouve que cette saga est parfaite pour célébrer l’amour. L’amour fraternel, l’amour paternel, l’amour entre 2 amants…. 

Je n’ai pas encore lu tous les tomes, mais j’ai dévoré et adoré chacun d’entre eux. Parfaite pour passer un bon moment de lecture, vous l’aurez compris je ne peux que vous conseiller cette lecture pour la Saint Valentin ! 

 Et je danse aussi : Jean Claude Mourlevat et Anne Laure Bondoux, 

Pierre Marie est un auteur à succès, Adeline Parmelan une admiratrice. A la suite d’un courrier d’Adeline pour Pierre Marie une correspondance commence. 

Ce roman nous projette dans une belle relation par mail. 

J’ai beaucoup aimé ce livre qui nous tient en haleine jusqu’au bout et nous plonge dans les émotions et les sentiments des 2 protagonistes. 

Le livre de mes émotions : L’amour-S Couturier et M. Poignonec. 

Avec sa famille, son chien et ses amis Sacha a une vie bien remplie ! Parfois il se sent délaissé…. Le Tendre amour pourra-t-il le rassurer ? 

Un livre pour savoir reconnaître le grand amour à destination des plus petits. 

Je ne connaissais pas cette collection mais je ne vais pas m’arrêter à cet album. Un album rempli d’amour pour expliquer à son enfant que le tendre amour peut se trouver autour de nous au quotidien. 

Bisous Bisous – aux éditions Quatre Fleuves 

Un joli livre à découpes peuplé de petites bêtes affectueuses qui prononcent tous les mots tendres destinés aux bébés….. Et aux parents. 

Mon avis : 

Un album plein de charme avec des illustrations très poétiques. Les découpes permettent une approche sensorielle pleine de tendresse pour nos petits loups et le texte charmant reprend de belles expressions exprimant l’amour. 

Un album à partager avec vos bébés sans modération.

Notre sélection Cinématographique issu de romans

  • Call me by your name (film réalisé par Luca Guadagnino, dramatico-romantique. Adapté du roman américain du même titre d’André Aciman en 2008 sous le titre français Plus tard ou jamais. L’histoire d’un jeune homme qui découvre l’amour et sa sexualité avec Timothee Chalamet et Armie Hammer (LGBT)
  • Été 85 est un film français écrit et réalisé par François Ozon. C’est l’adaptation du roman La Danse du coucou (Dance on My Grave) paru en 1982 d’Aidan Chambers (LGBT) 

  • Orgueil et préjugés film de Joe Wright avec Keira Knightley, Matthew Macfadyen, Rosamund Pike, adapté du roman du même nom de Jane Austen .

  • Virgin river : la série Netflix adaptée du roman de Robyn Carr

  • La Chronique de Bridgerton : la série Netflix adaptée du roman de Julia Quinn

NOTRE SELECTION ROMANS GRAPHIQUES / MANGAS

  • Don’t fake your smile (Manga) de Kotomi Aoki chez Akata édition. C’est l’histoire de 3 amis. Goku qui a rencontré Niji, co-capitaine du club de judo qui se fait malheureusement agressé. Son meilleur ami est Hiyori qui fait face à une révélation non voulue. Ce manga traite de relations humaines, de coming out, de féminisme et du quotidien de 3 lycéens. L’histoire nous tient en haleine et les dessins sont percutants. Un vrai coup de cœur. Cinq tomes parus en français sur les 9 en langue originale.

Notre sélection Jeunesse 

  • Journal d’un enfant de la Lune (BD), au scénario de Joris Chamblain et dessins et couleurs de Anne Lise Nalin aux éditions Kennes. Un petit bijou de connaissance, de découverte et de compréhension. Une histoire belle qui tient en haleine. Je pense suivre de près ces auteurs, J’ai adoré cette bd et la recommande vivement. Recommandé par @aguilla01

Parce que la Saint-Valentin, c’est aussi prendre soin de soi. On vous propose une petite liste d’ouvrages de développement personnel.

  • Les 4 accords toltèques par Miguel Ruiz (documentaire)
  • Ta seconde vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une par Raphaëlle Giordano aux éditions Eyrolles (roman avec conseil et exercices)
  • Vivez votre vie en mieux par Margaux Caput (documentaire)
  • J’aimerai être comme vous de Anne Bezon (roman qui fait du bien)

Et enfin notre wishlist pour des lectures communes (n’hésitez pas à nous rejoindre)

Dans quel état j'écris·Festival quel état Lis Je

Les ateliers d’écritures de Sophie Noel

Retrouvez le premier atelier d’écriture ici

La grande famille des machines

Tu connais les machines à laver, les machines à coudre, les machines à café… Mais connais-tu la machine à inventer les rêves ?

 Machine à inventer les rêves : Grande boîte rose et bleue, parsemée de nuages et d’étoiles, qui émet un ronflement doux et léger. On la pose sur sa table de nuit et le soir, avant de s’endormir, il suffit de souffler dans une petite ouverture pour que l’appareil émette des ondes qui transportent un rêve jusqu’au cerveau du dormeur.
A toi d’inventer une machine qui n’existe pas, et qui pourrait être très utile pour Noël. Tu dois la décrire, dire à quoi elles sert, comment on s’en sert, qui peut s’en servir, etc.

Retrouvez le deuxième atelier de Sophie Noel ici

La journée d’une chaussette de Noël

Voilà des mots qui se terminent par le son [ette], comme chaussette. A toi d’écrire un petit poème sur le thème de « la journée d‘une chaussette », en utilisant le plus de mots de cette liste possible (donne un titre à ton poème)

assiette – baguette – banquette – bicyclette – biquette – chansonnette – chouette – courgette – marionnette – raclette – sandalette – sonnette – tristounette – vinaigrette – patinette – noisette – fillette

Retrouvez le troisième atelier d’écriture de Sophie Noel ici

Le jeu des pourquoi

Répondre de façon humoristique, poétique (mais SURTOUT PAS sérieuse  ni réaliste !!!)… aux questions suivantes :

Pourquoi le père Noël a-t-il une barbe blanche ?
Pourquoi l’usine des jouets de Noël est-elle au Pôle Nord ?
Pourquoi les lutins portent-ils un bonnet pointu ?
Pourquoi le père Noël est-il gros ?
Pourquoi le père Noël est-il habillé en rouge ?

Festival quel état Lis Je

Concours festival Dans quel état Lis-Je ?

Bonjour amis lecteurs,

Le voici le voilà le concours clôturant officiellement le 1er festival #dansqueletatlisje, le festival de littérature de jeunesse virtuel dé-confiné!

Date limite 31janvier 2021 minuit

Pour participer c’est simple :
1) on s’abonne à la page instagram @dans_quel_etat_lis_je (ou la page facebook) pour ne rien rater
2) on aime le post
3) on invite un ou plusieurs amis en commentaire et on dit pour quel lot on joue
4) on partage en story en tagguant la page du festival @dans_quel_etat_lis_je

Pour maximiser vos chances on a prévu un challenge spécial :
10 chances supplémentaires par ateliers lectures ou challenges littéraires réalisés (ceux proposés tout au long du festival)

Les lots :
1) lot d’albums pour les petits et moyens enfants (Le carton de Robinson de @clairetanne
Chez @editionsauzou, la jeune fille et la cigogne et Zip le bricoleur au grand coeur, aux éditions @editions_lapimpante )

2) lot d’albums pour les moyens et les grands enfants (Les aventures de Rainette chez @editionsgrenouille , la mamy qui ronflait plus vite que son ombre et Bing Bang chez @editions_lapimpante )

3) lot de romans pour les grands et les ados/jeunes adultes (Einstein le sexe et moi d’@olivierliron chez @almaediteur, Sara au pays des méchants de @histoiresdenanoux)

Vos défis et challenges réalisés doivent être envoyés à l’adresse mail dans.quel.etat.lis.je@gmail.com avec votre pseudo Instagram pour vous retrouver 😉

Alors partant ?

Pour retrouver les ateliers d’écritures :

Atelier de Sophie Noëlle : Ici

Atelier d’écriture d’Antonin Atger : ici

Challenge proposé par Anne Bezon : ici

Et pour retrouver la vidéo explicative c’est ici

Dans que état défi·Festival quel état Lis Je

Et si on inventait une histoire ?

Bonjour amis lecteurs, aujourd’hui est le jour de notre dernier défi. Et pour ce faire j’ai proposé à Anne Bezon (auteure de « J’aimerai être comme vous » publié chez les éditions Lemart) de vous concocter une surprise. Et elle a accepté de relever le challenge !

Voici votre défi si vous l’acceptez : écrire une histoire !! (2 lignes, 1 page, 2 pages, un roman !! à vous de voir !!).

Le thème : Nouvelle année, nouveau départ

Le cadre : tu reçois un stylo magique à Noël et tout ce que tu écris deviens réalité.

Voici le début qu’Anne vous a concocté, à vous de continuer l’histoire 😉 A vos crayons !

Joyeux Noël ma chérie! 

Joyeux Noël ma puce, allez vite, va ouvrir tes cadeaux! 

Je me demande qui, de mon père ou de ma mère, est le plus excité. En tout cas, ils le sont plus que moi, c’est certain. J’ai 12 ans et ça fait belle lurette que je ne crois plus au vieux bonhomme barbu. Ho, ho, ho. La magie de noël, tu parles, une belle arnaque. L’année dernière j’ai demandé un smartphone CX340 et qu’est-ce que j’ai eu à la place? Un magnifique journal intime! 

“Un carnet intime? Vous rigolez?” leur ai-je dit. 

“ J’en avais un à ton âge, m’a répondu maman, et j’adorais lui confier tous mes secrets.”

“ Oui ben moi j’aurais préféré les écrire sur mon smartphone mes secrets. C’est vraiment un cadeau naze“ répondis-je, tout en lançant le journal sur le tas de papier cadeau.

“ Jeune fille, ne parle pas comme ça à ta mère s’il te plait! Un smartphone aussi cher à ton âge c’est hors de question” renchérit mon père. 

“Mais toutes mes copines…”

“On s’en moque de tes copines, ici c’est comme ça, un point c’est tout”. 

Et voilà comment on se retrouve avec un noël gâché. Alors vous comprendrez que je ne me précipite pas sous le sapin. 

  • Ouais, génial, un robot! 

Ça c’est mon frère. Jules, 6 ans. Il croit toujours au Père Noël. J’ai donc ordre de faire semblant d’y croire aussi ou comment perpétuer des mensonges vieux de plusieurs millénaires. Quand je pense qu’on dit aux enfants de ne pas mentir! 

Je commence à ouvrir quelques paquets…et je dois bien avouer que la moisson est plutôt bonne cette année. Toujours pas de smartphone (heureusement, car le CX340 est totalement dépassé aujourd’hui) mais j’ai la joie de découvrir une jolie palette de maquillage, des écouteurs sans fils et un bracelet que j’avais repéré dans une boutique. Je m’apprête à remercier mes parents quand tout à coup j’aperçois un paquet avec mon nom dessus. Pourtant, j’aurais pu jurer qu’il n’y était pas encore quelques minutes auparavant. Je ne dois pas avoir les yeux en face des trous. Normal, mon idiot de frère nous a tous réveillé à 6h30 du matin parce que “ouais, c’est Noël, allez tout le monde debout!” 

J’ouvre le paquet et découvre à l’intérieur…un stylo. Alors là, c’est le pompon! Après le journal intime, le stylo. Un stylo plume en plus! Comme si on utilisait un stylo plume de nos jours. Il y a un mot glissé à l’intérieur de la boîte. Je ne reconnais pas du tout l’écriture. Il est écrit:

“Chloé, je te confie ce stylo. Je l’ai eu en ma possession toute ma vie et à présent, il te revient. Prends en grand soin. Il est très puissant mais je sais que tu en feras bon usage.”

Pas de signature. Pas d’explication. Je ne comprends pas. 

  • Oh, fais voir, me dit ma mère. Il est très beau ce stylo. Le Père Noël t’a gâtée ma chérie. 

Je suis obligée de murmurer car mon frère n’est pas loin. 

  • Mais pourquoi vous m’avez offert un stylo plume? Je n’en ai pas besoin. 
  • Mais ce n’est pas nous ma chérie, je te le jure. Ça doit être tante Jacqueline. Elle est passée l’autre jour. 

Je ne reconnais pas l’écriture de tante Jacqueline mais je ne prête plus attention à ce stylo. Le reste de la journée se passe sans problème. J’avoue que je passe même une bonne journée entourée de ma famille. 

Le soir venu, alors que je profite de mes nouveaux écouteurs pour écouter ma musique préférée, je trouve sous mon oreiller…le stylo. Vraiment étrange. Je ne me souviens plus du tout l’avoir mis ici. Je décide de le ranger dans le tiroir de mon bureau et je tombe sur le fameux journal intime, celui sur lequel je n’ai jamais rien écrit. Je ne sais pas si c’est l’ambiance de Noël ou le fait d’avoir trop mangé, mais je décide à ce moment-là d’écrire dedans avec mon nouveau stylo. 

“Cher journal, (un peu bête mais bon, je ne vais pas quand même lui donner un prénom!) je ne sais pas trop quoi te dire mais je vais essayer. 

Alors voilà, je m’appelle Chloé, j’ai 12 ans, …”

Ce texte vous inspire ? Envoyez nous vos propositions de texte sur la boîte mail : dans.quel.etat.lis.je@gmail.com et tentez de remporter des livres jeunesses !